La Maison Patricia J. Kha
prend ancrage dans le luxe.

Elle s’inscrit dans la tradition
des grandes maisons
sublimant un art de vivre
à la française.

Chaque pièce brodée main
convoque
une convivialité universelle.


     
1 – Patricia J. Kha a l’œil sur l’intelligence de la main
 
Quel que soit le point ou le motif,
quel que soit le fil, la longueur et la finesse de sa fibre,
qu’il soit de lin, de soie ou de coton, fil à bâtir et fil à broder,
fil clair ou couleur chair,
Patricia J. Kha a l’œil sur l’intelligence de la main.
 

 

 

2 -  Dessins et broderies faits de main de maître.

Avec son graphiste ou sa styliste,
Patricia J. Kha, Directrice artistique, esquisse, trace, taille, tire des fils de trame ;
faufile, surligne, cerne et arrondit ; campe sa forme ; œuvre sur le motif ;
retouche ou rehausse ; pique et coupe ; efface ou surjette ; cote, calque ; débâtit ;
nuance, épingle, fronce ; médite sur les ratures ou les repentirs ;
tranche dans le droit fil de l’élégance du style ;
démêle fils et pinceaux, dessine une table à vue d’oiseau.
La Maison Patricia J. Kha prend ancrage dans le luxe.

 

 
 

3 -  Tour de main et virtuosité du geste.

Autour d’elle, son équipe s’active, turbine, trie bobines et fils,
allonge les contours d’une forme, entasse pensées sur pensées,
planche sur de nouvelles idées ; modélise ornements et fantaisies.

L’œil et la main de Patricia J. Kha précisent et peaufinent la ligne,
arrondissent, rythment et polissent le motif,
affinent patrons ou cartons, rehaussent de quelques traits de lavis, 
impriment sur calque motifs et consignes,
mènent jusqu’au dernier point de perfection.

et ainsi tout le jour…et de longue main (depuis longtemps).

 
 

 

4 - Luxe, rêve et volupté d’un art de la main

Peindre à l’aiguille des demi-jours et les lueurs de l’aurore
sinon broder des jours où file toute « la lumière du monde » 

ainsi parle Patricia J. Kha, femme conteuse,
enlumineuse de nos désirs et de nos rêves,
«  Le rêve est une seconde vie » Nerval,
ses peintures à l’aiguille revêtant la parure de nos rêves. .

 

 
 

 

5 - Patricia J. Kha a la main légère et heureuse.

« Le rêve et mes nuits d’encre brodent la ligne de mes jours »
semble nous dire Patricia J. Kha, créatrice de linge de maison de luxe
entièrement brodé main.

Tard dans la nuit, elle lit encore,
tout l’or du monde brille dans ses yeux
une ligne de jours pare son lit.

Ses rêves créent de nouveaux jours.
Leur force est de nous ravir
car chaque jour laisse voir la maille de nos rêves.

Chaque ornement ou chaque broderie sacralisant nos nuits
à dessein, est construit à la lumière de nos étreintes.

Et ainsi de suite,
Patricia J. Kha projette une lumière nouvelle sur la broderie
et ses talents se révèlent au grand jour
dans une suite
intemporelle.

(à suivre...)